Daniel Balavoine "L'Aziza" fête ses 30 ans mercredi 14 France Soir

Publié le :

Mardi 13 Octobre 2015 - 15:32

Dernière mise à jour :

Mardi 13 Octobre 2015 - 16:44
Diparu de façon tragique, Daniel Balavoine fut et reste un des chanteurs préférés des Français. Sa chanson "L'Aziza", qui rend hommage à sa femme et dénonce le racisme, fête mercredi 14 ses 30 ans.
Le tube "L'Aziza"de Daniel Balavoine fête ce mercredi ses 30 ans.
©Archives Balavoine/Sipa

On se souviendra toujours des paroles fortes de la chanson de Daniel Balavoine, L'Aziza, devenu un incontournable du patrimoine de la chanson française. Sorti en 45-tours le 14 octobre 1985, cette musique, qui figure sur l'album Sauver l'amour, a marqué toute une génération. Par cette chanson, Balavoine rend hommage à sa femme Corinne, juive d’origine marocaine, et dénonce le racisme.

Tout commence le 17 juin 1984. Face à la menace de la percée du Front national un soir d'élections européennes avec 10,95% des voix, le chanteur inquiet du discours xénophobe du parti du Jean-Marie Le Pen se demande alors comment réagir face à cette réalité des plus inquiétantes. "Lorque j'entends +Les immigrés dehors!+, ça me fait peur parce que j'ai peur qu'on l'embarque", avait-t-il confié en 1985 au magazine Numéros 1.

C'est alors qu'il fit le choix de prendre sa plume et d'écrire une chanson dans laquelle il exprime sa colère dans un message de paix. Quand il chante par exemple: "Ta couleur et tes mots tout me va/Que tu vives ici ou là-bas", le chanteur souhaite ainsi la bienvenue aux peuples étrangers sur le sol français.

Une fois dans les bacs, le titre entre au Top 50 le même mois. Disparu quelques semaines plus tard dans un accident d'hélicoptère pendant le Paris-Dakar, le chanteur n'aura toutefois pas la joie de voir l'ampleur du succès de son titre.

Car le choc causé par le décès tragique de Balavoine le 14 janvier 1986 a augmenté considérablement les ventes du single, ce qui lui permettra de se hisser en tête du classement durant huit semaines consécutives et de se vendre à plus d'un million d'exemplaires. Propulsé en boucle sur les ondes, le morceau n'a depuis jamais été oublié.